Vous souffrez de “Target Panic”, pas de panique!

Peut du jaune archerie

Vous souffrez de “Target Panic”, pas de panique!

Définition du “Target Panic”

“Target Panic”, en français la peur du jaune ou maladie du jaune est une pathologie qui empêche l’archer d’exécuter un tir contrôlé.

L’archer souffrant de ce trouble psychologique décochera prématurément une flèche sans prendre le temps de viser la cible. Il y a plusieurs niveaux à cette pathologie qui varie du blocage sous la cible jusqu’à l’incapacité de regarder au travers l’œilleton sans décocher la flèche!

Ceci est un trouble psychologique et non physiologique.

Un simple test pour éliminer la cause physique. En premier lieu, étirez votre arc et mirez le centre de la cible et ce sans décocher. Vous serez surpris à quel point vous êtes stable et en contrôle. Ensuite, refaire la première étape mais en complétant le tir avec une décoche. Si vous n’arrivez pas à stabiliser au centre de la cible sans décocher prématurément, physiquement nous n’avez aucun problème!

Les causes

Il y a plusieurs causes qui font qu’un archer peut souffrir de cette maladie mais celle qui revient le plus souvent est la peur de manquer autant sur un gibier qu’une cible en compétition. Cela semble difficile à réaliser et demande un peu d’introspection pour en découvrir la cause.

Remède

Il faut séparer la décoche de la visée. Le problème est souvent relié au fait que la visée signifie décoche. En étant dépendant l’un de l’autre dans notre esprit, cela ajoute au stress, la mire bloque au bas de la cible et un léger coup vers la haut doit être donner pour activer le processus de la décoche, même si pendant un milli-seconde la mire était alignée correctement avec la cible, l’archer saute sur l’occasion pour décocher. Souvent, l’archer ferme les yeux au même moment et l’index (ou pouce) frappe brusquement la détente. Cela vous dit quelque chose?

Pour avoir un contrôle total sur notre tir, il faut être capable et faire le distinction entre la visée et la décoche ou exécution du tir. Cela demande un peu de temps et de discipline mais c’est réalisable!

Les équipements

Avant de commencer le programme de réabilitation, il est préférable d’avoir une cible d’au moins 18″ X 18″ chez vous afin de faire les exercises à tous les jours. Il faut être constant et la qualité prévaut sur la quantité. 15-20 min par jour fera une grande différence après quelques semaines.

Ensuite, je recommande d’avoir quelques cibles tri-spots de 40 cm et 20 cm. Ceux-ci seront nécessaire pour les exercises de viser et de tir.

Optionnel, un cadre pour faire le test du papier (en passant cet outil est votre meilleur coach … sujet pour un autre article).

La visée

Ceci peut être un sujet à lui seul, la visée. Tel que décrit plus haut, pour vaincre la peur du jaune, il faut dissocier la visée de la décoche. Il est important de comprendre qu’il y a 2 méthodes de visée, active et passive.

Une visée active met l’emphase sur le pointeau de la mire. En arc à poulie, cette méthode est souvent utilisée puisque les lentilles nous permettent d’avoir une vision très claire du pointeau.

Une visée passive met l’emphase sur la cible. Le pointeau est flou et la cible très claire. Cela permet à l’archer de se concentrer plus facilement sur l’exécution de tir puisqu’avec cette méthode, les mouvements de pointeau sont moins perceptibles et en l’occurrence, permet à l’archer de relaxer lors de sa séquence de tir.

Donc, si vous utilisez des lentilles dans votre œilleton, vous pouvez changer le focus pour éclaircir la cible et troubler le pointeau pour la durée des exercices.

Visée active

Visée active pointeau claire

Visée passive

Visée passive cible claire

Le programme

Exercice #1
But : Dissocier la décoche de la visée et apprendre à être calme en pleine allonge
Fréquence : 3 fois par semaine minimum, aucun maximum
Durée : 1 à 4 semaines
Exercice : Étirer votre arc (n’oubliez pas de mettre une flèche au cas où) et mirer une cible jusqu’à ce que vous commenciez à trembler et sortir de la cible. Pour cette exercice, les répétitions sont importantes et en bonus, vous allez vous renforcir (les épaules vont brûler).

Exercice #2
But : Contrôler l’exécution de la décoche
Fréquence : 3 fois par semaine minimum, aucun maximum
Durée : 1 à 4 semaines
Exercice : Placez-vous à une très courte distance (3-4m) et étirez votre arc les yeux fermés. Une fois en ancrage, placez votre index ou pouce sur la détente et pressez tranquillement. Il est important de ne pas pressez ou frappez brusquement la détente. Vous devez apprendre à contrôler l’exécution. Avec les yeux fermés, votre concentration et les sensations seront plus fortes.

Exercice #3
But : Exécution de tir complète
Fréquence : 3 fois par semaine minimum, aucun maximum
Durée : 1 à 4 semaines
Exercice : Placez-vous à 3m et installez une cible tri-spot de 40 cm. Une fois bien ajusté, tirez une ronde de 300 points. Lors de cet exercice, il est important d’incorporer ce que vous avez acquis lors des dernières semaines en mirant le centre de la cible calmement et en contrôlant la décoche. En comptant le pointage, vous ajoutez tous les aspects du tir en un exercice. Une fois le score de 300 30X atteint, reculer d’un mètre. Lorsque vous serez à 9-11m, il sera difficile pour certain de réaliser le score de 300 30x donc si vous être satisfait de votre score et avez tiré 30 “bonnes flèches”, reculez d’un mètre jusqu’à ce que vous atteigniez 18m.

Exercice #4
But : Entretenir les acquis
Fréquence : Le plus souvent possible
Durée : Au besoin
Exercice : Très similaire à l’exercice #3 mais maintenant avec une cible de 20cm. Placez-vous entre 6 et 10m selon l’espace que vous avez et comptabilisez des rondes 300. Ceci peut être fait à la maison et peut prendre 15-20min maximum.

Bien sûr il y a d’autres exercices qui peuvent être utilisés mais ce programme a été complété par plusieurs archers de mon entourage avec succès. Cependant, j’aimerais vous mettre en garde contre un exercice, celui de tirer les yeux ouverts sur un ballot sans cible! La peur du jaune est associée à un stimuli visuel et en faisant ce genre de tir, vous pouvez retombez dans vos vieilles habitudes.

Extra : Les décocheurs

Il existe des modèles pour vous aider à vaincre la peur du jaune. Ce sont souvent des décocheurs à tension avec ou sans sécurité et à activation. Ces derniers n’ont pas de détente ce qu’il élimine la capacité de frapper celle-ci brusquement et demande à l’archer de se concentrer sur l’éxécutation de la décoche.

Dans le vidéo ci-dessous, un exemple d’un produit conçu pour aider les archers. Le Tru Fire Panic X ne peut être utiliser qu’en pressant doucement la détente, impossible de frapper la détente. Ce déclencheur peut être un très bon outil de formation pour ceux utilisant un décocheur à index.

Carter Enterprise à également une vaste gamme de décocheurs à tension et activation. Le vidéo ci-dessous montre comment utiliser le décocheur à activation Evolution Too.

Share this post